40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (7) Imbrication

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°7 : l’imbrication -exemples-

L’imbrication s’entend comme l’action de disposer plusieurs objets de sorte qu’ils se recouvrent mutuellement (coopération avec une cavité), ou encore s’entend comme l’action d’agencer au moins un objet à l’intérieur d’un autre objet (inclusion).

1. Imbrication statique

  • embouts de tête de vis disposés à l’intérieur du manche du tournevis
  • dosette à l’intérieur d’un bidon pour boisson énergétique
  • poupées russes
  • lot de cuillères doseuses
  • plusieurs formats de carte SIM sur un même support
  • objets empilables (chaises, tables…)
  • tuiles à emboîtement

2. Imbrication dynamique

  • objets télescopiques (pointeur, canne à pêche, échelle…)
  • incrustation d’images sur un téléviseur de type “Picture in Picture
  • zoom rétractable d’un appareil photo
  • train d’atterrissage escamotable
  • chargeur de munitions amovible

 

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (6) Multifonctionnalité

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°6 : la multifonctionnalité -exemples-

Affecter plusieurs fonctions à un objet (sans synergie ni lien temporel entre les fonctions)

Ce principe est proche du principe n°3, §4 de la qualité locale, excepté que les différentes fonctions n’ont pas de synergie. De même, ce principe est proche du principe n°5, §2 de la jonction, excepté que les fonctions n’ont besoin d’être exercées ni en parallèle, ni en séquence pour produire un effet.

 

  • couteau suisse
  • tire-bouchon décapsuleur
  • canapé convertible en lit
  • siège enfant convertible en poussette
  • imprimante multifonction (photocopieuse, scanner, fax…)
  • smartphone
  • adaptateur de prise universel
  • radio-réveil
  • lecteur-enregistreur mp3
  • four micro-ondes grill
  • panier-siège de pêche

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (5) Jonction

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°5 : la jonction -exemples-

 

 1. Joindre des objets identiques (ou similaires) spatialement

  • ordinateurs personnels mis en réseau
  • intégration de transistors sur une puce de microprocesseur
  • un catamaran réunissant 2 coques
  • rasoir multi-lames
  • cartouche d’encre réunissant les 3 couleurs primaires
  • lot d’agrafes
  • double vitrage

2. Joindre des fonctions d’objets temporellement (en parallèle ou en séquence)

  • shampooing 2 en 1 : laver et démêler les cheveux
  • un décapeur thermique qui chauffe initialement la peinture afin de la détacher plus facilement
  • un lave-linge séchant
  • un nettoyeur-vapeur
  • tondeuse à gazon avec bac de ramassage
  • une moissonneuse-batteuse

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (4) Asymétrie

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°4 : asymétrie -exemples-

 

 1. Introduire une asymétrie dans la forme de l’objet

  • lentilles toriques pour corriger l’astigmatisme
  • profil d’un élément aérodynamique, tel qu’une aile d’avion
  • ciseaux asymétriques pour un meilleur confort d’utilisation
  • parapluie asymétrique pour résister au vent sans se retourner
  • sculptures asymétriques de pneumatiques pour réduire le niveau sonore, améliorer le drainage de l’eau et renforcer l’adhérence

2. Augmenter le degré d’asymétrie

  • raccords multi-matériaux d’adaptation asymétrique pour connecter des tuyaux avec des diamètres différents
  • cryptographie asymétrique avec 2 clés de chiffrement distinctes
  • chaussons d’escalade à forte asymétrie avec la pointe du chausson désaxée vers le gros orteil pour améliorer la précision d’appui

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (3) Qualité locale

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°3 : la qualité locale -exemples-

 

 1. Introduire une inhomogénéité dans la structure de l’objet afin de produire un effet

  • introduction d’impuretés dans un matériau semi-conducteur pour le dopage et l’amélioration des propriétés électriques
  • munir les extrémités d’ailes d’avion d’une ailette verticale afin de réduire la traînée induite (Vortex)
  • traitement de surface
  • poignée surmoulée sur un outil

2. Introduire une inhomogénéité dans l’environnement extérieur de l’objet afin de produire un effet

  • soumettre l’objet à un écoulement de fluide en régime turbulent pour modifier les propriétés de transfert de chaleur
  • soumettre l’objet à un gradient de température, de pression…
  • premiers stroboscopes : la source lumineuse est bloquée par intermittence par un disque à fente (motorisé) afin de produire des flashs

3.  Placer chaque fonction de l’objet dans des conditions adaptées à sa réalisation

  • bouton d’arrêt d’urgence d’une machine-outil facilement accessible et mis en évidence
  • sacoche de transport isotherme avec un compartiment réfrigéré pour l’insuline dans le cas de personnes atteintes de diabète
  • téléphone avec clavier simplifié pour les personnes âgées

4. Dédier chaque partie de l’objet à une fonction spécifique

  • crayon gomme
  • marteau arrache-clous
  • tournevis à tête aimantée
  • brosse à dents avec dentifrice intégré au manche

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (2) Extraction

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels. 

Principe n°2 : extraction -exemples-

 

 1. Extraire tout ou partie des aspects perturbateurs de l’objet

  • disposer les zones fumeurs à l’extérieur d’un bâtiment
  • disposer un climatiseur bruyant à l’extérieur d’un bâtiment où l’air climatisé est utilisé
  • effectuer des relevés de consommation à distance

2. Extraire uniquement l’aspect utile de l’objet

  • utiliser un son enregistré d’aboiements de chien pour effrayer les cambrioleurs
  • utiliser un son enregistré de cris de prédateurs pour effrayer des oiseux à proximité d’un aéroport
  • épouvantail
  • guide d’onde configuré pour autoriser un seul mode de propagation

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (1) Segmentation

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°1 : la segmentation -exemples-

 

 1. Diviser l’objet en parties indépendantes

  • câbles multifilaires
  • réseau d’ordinateurs personnels vs. ordinateur central
  • lentilles à focales multiples
  • avions à moteurs multiples (e.g. X-57 de la NASA)
  • moteur à pistons multiples

2. Créer un objet modulaire

  • meubles en kit
  • composants d’ordinateur modulaires
  • mètre pliable
  • barrières de sécurité modulables
  • plateau repas à compartiments
  • construction modulaire en conteneurs

3. Augmenter le degré de segmentation ou de fragmentation

  • stores vénitiens vs. rideaux
  • convoyeur à rouleaux
  • papier bulle
  • matelas à ressorts ensachés
  • lame de rasoir séparable du manche
  • augmentation des soupapes d’échappement

Validation d’un brevet européen au Cambodge

Le Cambodge a signé un accord avec l’Organisation Européenne des Brevets relatif à la validation des brevets européens. A compter du 1er mars 2018, il est désormais possible d’étendre les effets d’un brevet européen sur le territoire cambodgien.

La requête en validation ne sera acceptée que pour les demandes de brevet européen et pour les demandes internationales PCT déposées à compter du 1er mars 2018.

Il est à noter que la taxe de validation s’élève à 180 €. De plus amples informations sont disponibles sur le site de l’OEB.

Validation d’un brevet européen en Tunisie

Après le Maroc, la Tunisie a signé un accord avec l’Organisation Européenne des Brevets relatif à la validation des brevets européens. A compter du 1er décembre 2017, il est désormais possible d’étendre les effets d’un brevet européen sur le territoire tunisien.

La requête en validation ne sera acceptée que pour les demandes de brevet européen et pour les demandes internationales PCT déposées à compter du 1er décembre 2017. Il est à noter que la taxe de validation s’élève à 180 €. De plus amples informations sont disponibles dans le Journal Officiel.

Enveloppe Soleau : avantages et inconvénients

enveloppe-soleau

Depuis décembre 2016, l’INPI propose le service e-Soleau permettant notamment de déposer en ligne un descriptif technique de votre invention pour 15 €/10 Mo. C’est l’occasion de rappeler quelques points importants.

L’enveloppe Soleau et le service e-Soleau sont des solutions certifiées d’archivage (durée : 5 ans, renouvelable une fois) permettant de prouver la date de votre invention et le fait que vous en êtes l’inventeur. L’avantage essentiel de ces solutions est leur prix attractif par rapport à un pli d’huissier.

L’objectif est de pouvoir justifier d’une possession personnelle antérieure (PPA) de l’invention. En effet, en droit français, un titulaire d’un brevet ne peut pas interdire l’exploitation de l’invention, objet du brevet, à une personne justifiant d’une PPA de l’invention. Il convient néanmoins de rédiger avec soin un descriptif technique de l’invention le plus détaillé possible afin de démontrer ultérieurement la PPA.

L’inconvénient majeur de l’enveloppe Soleau est l’absence de titre de propriété industrielle conféré. Ainsi, l’enveloppe Soleau ne donne aucun droit d’exclusivité pour exploiter l’invention. En d’autres termes, l’enveloppe Soleau n’empêche ni l’exploitation de l’invention par un tiers, ni l’obtention d’un brevet sur l’invention par un tiers. Par conséquent, il existe peu de cas où le dépôt d’une enveloppe Soleau apparaît opportun.

D’une part, si votre invention est importante dans la stratégie de votre entreprise, il est clair que le dépôt d’une demande de brevet s’impose. D’autre part, si votre invention est mineure et que nous ne souhaitez pas l’exploiter directement, ou indirectement par un licencié, il est sans doute plus pertinent de la rendre publique afin d’empêcher un concurrent de déposer une demande de brevet, ce qui est impossible avec une enveloppe Soleau. Le dépôt d’une enveloppe Soleau peut être opportun dans le cas d’une invention importante, mais pas assez mûre pour un dépôt d’une demande de brevet.

error: