40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (9) Contre-mesure préalable

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°9 : contre-mesure(s) préalable(s) -exemples-

L’idée est de contrecarrer (ou neutraliser) l’action négative (i.e. non désirable) d’un phénomène, en l’anticipant par des contre-mesures adaptées.

1. Action négative du phénomène coexiste avec les effets des contre-mesures

  • solution tampon en chimie
  • carter de scie circulaire pour atténuer les vibrations
  • boulons précontraints

2. Action négative du phénomène disparaît avec les effets des contre-mesures

  • masque de gravure
  • renforcement par chemisage en béton
  • anode sacrificielle pour la protection cathodique galvanique

 

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (8) Contrepoids

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°8 : le contrepoids -exemples-

Le contrepoids est un élément agencé pour compenser (neutraliser, équilibrer) en tout ou partie l’action d’une force (classiquement le poids) s’exerçant sur un objet.

1. Compensation en combinaison avec un autre objet

  • ballast pour engin maritime
  • contrepoids sur une monture de télescope
  • levier mécanique
  • suspension automobile

2. Compensation avec des forces aérodynamiques ou hydrodynamiques

  • ailes profilées (foils) d’un hydroptère
  • bandes de Vortex
  • aileron arrière d’un véhicule

 

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (7) Imbrication

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°7 : l’imbrication -exemples-

L’imbrication s’entend comme l’action de disposer plusieurs objets de sorte qu’ils se recouvrent mutuellement (coopération avec une cavité), ou encore s’entend comme l’action d’agencer au moins un objet à l’intérieur d’un autre objet (inclusion).

1. Imbrication statique

  • embouts de tête de vis disposés à l’intérieur du manche du tournevis
  • dosette à l’intérieur d’un bidon pour boisson énergétique
  • poupées russes
  • lot de cuillères doseuses
  • plusieurs formats de carte SIM sur un même support
  • objets empilables (chaises, tables…)
  • tuiles à emboîtement

2. Imbrication dynamique

  • objets télescopiques (pointeur, canne à pêche, échelle…)
  • incrustation d’images sur un téléviseur de type “Picture in Picture
  • zoom rétractable d’un appareil photo
  • train d’atterrissage escamotable
  • chargeur de munitions amovible

 

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (6) Multifonctionnalité

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°6 : la multifonctionnalité -exemples-

Affecter plusieurs fonctions à un objet (sans synergie ni lien temporel entre les fonctions)

Ce principe est proche du principe n°3, §4 de la qualité locale, excepté que les différentes fonctions n’ont pas de synergie. De même, ce principe est proche du principe n°5, §2 de la jonction, excepté que les fonctions n’ont besoin d’être exercées ni en parallèle, ni en séquence pour produire un effet.

 

  • couteau suisse
  • tire-bouchon décapsuleur
  • canapé convertible en lit
  • siège enfant convertible en poussette
  • imprimante multifonction (photocopieuse, scanner, fax…)
  • smartphone
  • adaptateur de prise universel
  • radio-réveil
  • lecteur-enregistreur mp3
  • four micro-ondes grill
  • panier-siège de pêche

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (5) Jonction

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°5 : la jonction -exemples-

 

 1. Joindre des objets identiques (ou similaires) spatialement

  • ordinateurs personnels mis en réseau
  • intégration de transistors sur une puce de microprocesseur
  • un catamaran réunissant 2 coques
  • rasoir multi-lames
  • cartouche d’encre réunissant les 3 couleurs primaires
  • lot d’agrafes
  • double vitrage

2. Joindre des fonctions d’objets temporellement (en parallèle ou en séquence)

  • shampooing 2 en 1 : laver et démêler les cheveux
  • un décapeur thermique qui chauffe initialement la peinture afin de la détacher plus facilement
  • un lave-linge séchant
  • un nettoyeur-vapeur
  • tondeuse à gazon avec bac de ramassage
  • une moissonneuse-batteuse

40 principes d’innovation selon la méthode TRIZ : (4) Asymétrie

La théorie de résolution de problèmes inventifs (acronyme russe TRIZ) a été développée par G. Altshuller (1926-1998) à partir de l’analyse de centaines de milliers de brevets, et a permis d’identifier 40 principes d’innovation communs aux différents domaines industriels.

Principe n°4 : asymétrie -exemples-

 

 1. Introduire une asymétrie dans la forme de l’objet

  • lentilles toriques pour corriger l’astigmatisme
  • profil d’un élément aérodynamique, tel qu’une aile d’avion
  • ciseaux asymétriques pour un meilleur confort d’utilisation
  • parapluie asymétrique pour résister au vent sans se retourner
  • sculptures asymétriques de pneumatiques pour réduire le niveau sonore, améliorer le drainage de l’eau et renforcer l’adhérence

2. Augmenter le degré d’asymétrie

  • raccords multi-matériaux d’adaptation asymétrique pour connecter des tuyaux avec des diamètres différents
  • cryptographie asymétrique avec 2 clés de chiffrement distinctes
  • chaussons d’escalade à forte asymétrie avec la pointe du chausson désaxée vers le gros orteil pour améliorer la précision d’appui

error: